Êtes-vous ISO29500 ou ISO26300 ?

Qui ne s’est jamais énervé sur les formats des différentes prises électriques lors de ces voyages ? Microsoft vous répondrait que c’est un avantage pour le client d’avoir le choix, et il a aussi accès à des adapteurs. Cette symbiose permet donc une meilleure économie de marché et simplifie la vie du client qui n’est pas ficelé à une seule norme.

Dans cette idée, voilà la norme à lire pour le nouveau format office normalisé par l’ISO sous le numéro 29500 pour la firme de Redmond, avec semble-t-il l’aide de quelques manipulations et irrégularités

En fait, pour être précis, il faudra encore attendre les quelques corrections (environ 2000 pages) qui ont été approuvées la semaine dernière. En comparaison, l’OpenDocument ne pèse que 700 pages. Comme le remarque Rob Weir : L’histoire semble nous montrer que de proposer des interfaces, des protocoles et des formats propriétaires à l’ISO prend moins de temps et coûte moins cher que d’écrire du code implémentant un standard ouvert existant. En effet, au détour des quelques 6000 à 7000 pages de documentations de la norme MS-ISO29500 vous trouverez plusieurs standards écris par Microsoft qui avaient été refusé par d’autres organismes de normalisation, tel le W3C pour le VML (Vector Markup Language).

A propos du titre, pour ceux qui ne seraient pas au courant, la norme ISO26300 correspond au format OpenDocument utilisé notamment par OpenOffice, KOffice, Abiword, Google, Symphony (IBM)… celle-ci a été normalisée il y a déjà deux ans.

Advertisements

Skype sous Linux : une ouverture ?

Même si Skype se voit doté d’une version plus récente pour GNU/Linux cela n’en fait pas un logiciel libre… Je dis cela suite à une annonce parue sur un site parlant de logiciels libres, qui par une grande inadvertance permet désormais de lire un billet dans la catégorie logiciel libre traitant de Skype. Ma réponse :

Je souhaiterais souligner pour les internautes inattentifs que le logiciel dont on parle ici, n’est ni libre, ni ouvert, de plus il utilise un protocole fermé et propriétaire.
Je pense qu’il est dommageable de mélanger des annonces relatives aux logiciels libres avec ce genre de nouvelles, car pour la majorité des personnes un graticiel (freeware) c’est comme un logiciel libre… En effet, celle-ci clique, télécharge et exécute le logiciel, mais derrière la deuxième catégorie citée, il y a toute un philosophie de partage et de collaboration qui mérite mieux que de se voir comparé à Skype. Par exemple par manque de la liberté numéro 1 : “La liberté d’étudier le fonctionnement du programme.” Skype est interdit dans nombre d’administrations, écoles, et grandes entreprises.
Je conseil à toutes personnes soucieuses d’utiliser des protocoles ouverts et des logiciels libres de regarder du côté de OpenWengo.

En conclusion, ne soyez pas dupe, essayez toujours de regarder un peu plus loin que ce que l’on vous présente, car il y a plein de gens qui font miroiter l’esprit du libre et de l’ouverture pour mieux vendre un produit propriétaire et vous y menotter discrètement.
Cette dernière remarque est générale, et n’est pas du tout dirigée contre le site préalablement cité, mais vers les manières de procéder de certaines entreprises par rapport à leurs graticiels, protocoles ou autre formats de fichiers.

Parlez-vous Skype ? Le problème des protocoles…

Je viens de lire sur un magasine d’actualité en ligne : Y5 lance son premier téléphone Wifi. Jusque là, rien de méchant, on se dit que ce téléphone portable utilisera donc les standards ouverts des réseaux de téléphonie classique, et les normes Wifi actuelles. Ce qu’il semble pouvoir faire très bien. Il permettra donc de téléphoner, d’accéder au Web, et de passer des appels par Internet permettant ainsi de s’affranchir des opérateurs.
Cependant, là où le problème surgit, c’est qu’il embarque en standard le service de téléphonie sur IP Skype, le logiciel de messagerie instantanée MSN, le navigateur Internet Explorer, le tout tournant sur un Windows Mobile. Le problème ne vient pas directement des logiciels en question, mais des protocoles utilisés. Pour rappel, un protocole est le langage grâce auquel un programme ou une carte électronique peut communiquer avec un(e) autre de ses semblables. Vous vous demandez où peut donc bien se trouver un problème : et bien il s’avère que Skype et MSN utilisent des protocoles entièrement propriétaires, dont seul les entreprises les développants connaissent le fonctionnement. Or, s’il est possible à Y5 de fournir un téléphone pouvant communiquer avec n’importe quelles antennes téléphoniques ou points d’accès Wifi, c’est bien parce que les protocoles sont, dans ces cas, libres et connus de tous. Ce téléphone vous permettra donc soit de téléphoner avec n’importe quels téléphones classiques par le réseau habituel, mais ne vous permettra, du fait des protocoles fermés, de n’utiliser Skype qu’avec d’autres utilisateurs de Skype ou de clavarder sous MSN avec des contacts MSN et personne d’autre.

Moralité de l’histoire, les programmes que j’ai cités, vous enfermerons dans une petite bulles réservés aux utilisateurs des dit logiciels, alors que le téléphone, la radio, la télévision et  Internet ont pu prendre une telle ampleur grâce à leurs formats et protocoles ouverts.