L’elodrado suisse, bientôt plus qu’un souvenir ?

La campagne électorale faisant rage en Suisse, je pense que vous avez tous entendu parler des troubles qui se sont produits à Berne. Même si en absolu, les dégâts et le nombre de personnes impliquées restent faible, l’image de la Suisse se voit assez fortement touchée dans la presse mondiale.
Pour vous en convaincre, je vous invite à lire l’article du New York Times sur les émeutes de Berne : “Immigration, Black Sheep and Swiss Rage“. Celui-ci commence par décrire le poster de l’UDC avec les trois moutons blancs sur le drapeau suisse qui chasse le mouton noir. Ensuite, on y lit malheureusement correctement, que l’UDC est le parti majoritaire de notre pays. Après un bref rappel des faits de samedi :

On Saturday, a march of several thousand SVP supporters in Bern ended in clashes between hundreds of rock-throwing counterdemonstrators and riot police officers, who used tear gas to disperse them.

On trouve les points forts de la campagne de l’UDC, ainsi qu’une description sur ses prochaines initiatives. Par exemple traitant des criminels étrangers, où l’on insiste bien sur le fait que l’initiative demande de pouvoir refouler des familles entières et que cela irait à l’opposé des droits de l’homme. On revient aussi sur l’initiative anti-minarets qui avait déjà bien porté atteinte à notre image dans le monde arabe.

Si tout s’arrêtait là, on pourrait presque dire ouf, mais suivent encore des faits historiques récent, telle la votation pour la naturalisation facilitée, avec la campagne choc de l’UDC valaisanne figurant des passeports avec la photos de l’ennemi numéro un outre-atlantique. Mais le pire, à mon avis, c’est bien la mini interview d’un immigré qui est parfaitement intégré mais qui se voit traiter assez sèchement à chaque contrôle de police… on nous montre bien, et il le dit lui même qu’on lui fait sentir que l’on ne veut pas de lui ici. Pourtant, comme le mot de la fin le souligne :

[…] the SVP campaign has begun to have a ripple effect, shaking the image of Switzerland as a place of prosperity, tranquillity and stability — particularly for doing business.

C’est bien notre image à l’étranger qui fait notre force et ce sont les exportation qui font la force de notre économie. C’est justement pour cela que j’ai écris cet article. Maintenant, à vous de juger de la gravité de la situation, et, à vous amis suisses : à vous d’élire vos conseillers nationaux…

Publicités

Les socialistes contre le nucléaire

PS nucléaireSans ajouter de grands commentaires, je souhaiterais souligner l’intelligence redoutable de la nouvelle campagne du parti socialiste suisse contre l’énergie nucléaire. On y voit, comme vous le constatez, un avion s’écrasant sur une centrales nucléaire, … oui, enfin sur une cheminée de refroidissement, surement parce que cela fait plus Hollywoodien, surtout agrémenté de ce slogan :

Le débat est lancé !
Le PS montre clairement quels sont les risques atomiques.

Mais intéressons nous un peu plus au fond de leur communiqué de presse, où nous y lisons :

L’énergie nucléaire est inutile car les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique sont en mesure d’assurer notre approvisionnement à long terme.

Or, d’après les sources officielles, en Suisse la consommation électrique correspond à environ 25% de la consommation énergétique totale, dont les 42% sont fournis par nos 5 réacteurs nucléaires. Soit dit en passant, seul deux d’entre eux sont équipés d’une tour de refroidissement, donc, en prenant l’affiche du parti socialiste à la lettre, on peut en déduire que le risque est déjà bien diminué.

Plus sérieusement, je me demande, si pour promouvoir les énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficacité énergétique, il est vraiment nécessaire de passer par le refus catégorique du nucléaire à la manière des socialistes :

Les centrales nucléaires représentent une menace inacceptable pour la population et l’environnement.

Le CO2 tue, l’ignorance aussi !

Le Co2 tue, la connerie aussi ! Cette image provient du site de Greenpeace suisse, je suis allé y faire un tour après le lancement de l’initiative contre le réchauffement climatique par la gauche et les mouvements de protection de la nature.

Je suis toujours effaré de voir l’étendue de l’ignorance de ce genre de personnes. Si elle ne sont pas capables de comprendre les sujets dont elles parlent, tout le monde y gagnerait qu’elles se taisent. Si au contraire elles ont compris et qu’elles tentent de manière consciente de tromper la population, ce serait une grande preuve du peu de consistance de leurs arguments habituels contre le nucléaire.

Débat énergétique en Suisse

Voilà, alors que le débat faire rage entre les Verts et les partis de droite quant à la construction ou non d’une nouvelle centrale nucléaire en suisse, certains protagonistes feraient mieux d’aller suivre quelque cours de physique élémentaire :

“Nucléaire: la quantité de CO2 dégagée par les tours de refroidissement est quasi négligeable.” (1)

Je veux bien que les tours, puisque constituée de béton produisent du CO2 lors de la construction, mais ensuite lors du fonctionnement c’est bien de la vapeur d’eau qui s’en échappe. Je vous assure, que lorsque l’on refroidit quelque chose avec de l’eau liquide, soit elle se réchauffe, soit elle se transforme en vapeur et non en CO2.
(1) http://www.letemps.ch/template/tempsFort.asp?page=3&article=199434