De l’utilité des brevets

Tous à vos tournevis ! Cherchez les touches « Page Up » (PgUp) et « Page Down » (PgDn) et retirez les immédiatement de votre clavier ! Pourquoi faire cela ? Et bien même si, par l’intermédiaire de différents programmes, vous utilisez les fonctions de ses touches depuis longtemps, et que celles-ci existent depuis plus de 25 ans, Microsoft vient d’en breveter l’usage il y a moins de 15 jours. Je vous l’accorde, la formulation de ce brevet est un peu plus compliquée que cela. Cependant, il en résulte une aberration, car même si personne n’avait déposé de brevet pour la fonction décrite par le géant de Redmond, je suis convaincu qu’au moins un programme n’appartenant pas à Microsoft utilise celle-ci. Doit-on en conclure que pour s’assurer que personne ne s’octroiera, voire ne bloquera l’implémentation d’une idée, il faut absolument la breveter ? Le but promut par les offices de brevets pour justifier celle-ci n’est-il pas de favoriser la recherche de nouvelles idées ? En tout cas, nous voyons, une fois de plus, où mène une politique très souple en matière de brevet. Il suffit d’avoir beaucoup d’argent et de bons avocats pour formuler des demandes de brevets assez compliquées et tout peut être breveté; même des choses qui existent depuis la nuit des temps : par exemple le brevet pour la roue a été déposée en 2001 par un australien !

Billet édité : l’anglicisme patente, patenté, … remplacé par bervet, breveté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s