Biopiratage, ou quand les pirates volent nos ancêtres.

Voilà un article sur le biopiratage à souligner dans Le Nouvelliste.

Je suis content que la presse en parle, car d’habitude nous entendons plutôt le terme de pirates pour les téléchargements de fichiers musicaux ou vidéos sur les bourses d’échanges par de simples individus. Ici, le piratage correspond à un acte, à mon avis, bien pire, puisque l’on spolie les connaissances de vielles civilisations. A l’image de celui qui a breveté des postures du Yoga.


Je crois donc que nos gouvernements devraient plutôt se soucier de ce genre de piratage que d’écrire des lois qui restreignent l’accès la la culture en interdisant le contournement des mesures de protection.

Image : CC-BY-SA Ioan Sameli